Les fonctions cognitives

Les fonctions cognitives concernent les différentes capacités de notre cerveau qui nous permettent entre autre de mémoriser, se souvenir, communiquer, comprendre notre environnement, nous concentrer,

nous souvenir d’un événement...

L'attention

Il s'agit de la capacité

- à être attentif et alerte à son environnement

- à maintenir son attention sur une durée de temps suffisante pour son âge

- à se concentrer sur une tâche sans être distrait par son environnement

- ou encore faire ou écouter deux tâches en même temps

L’attention est une fonction primordiale et connectée à d'autres fonctions. En effet, sans attention il est par exemple impossible de retenir des informations en mémoire.

Les fonctions exécutives

Il s'agit du chef d'orchestre. Les fonctions exécutives sont impliquées dans toute action orientée vers un but.

Plusieurs aspects peuvent ainsi être évalués :

- Organisation/planification.

- Inhibition: capacité à résister aux distractions ou à inhiber une réponse attendue ou un commentaire qui nous traverse l’esprit. 

- Flexibilité mentale: capacité à s’adapter à la nouveauté et aux changements.

- Jugement:  Ceci permet de prendre des décisions appropriées et d’adopter des comportements adaptés aux situations.​

Les fonctions intellectuelles

Ce sont un ensemble d’habiletés qui comprennent

- les compétences verbales,

- le raisonnement visuo-spatial,

- le raisonnement fluide (la logique),

- la mémoire de travail

- la vitesse de traitement de l’information et d’exécution.

Le QI (Quotient Intellectuel) est la mesure de l’efficience intellectuelle. Le score moyen est de 100 et il permet de situer le niveau intellectuel d’une personne par rapport à la population d’âge comparable.

Les fonctions
visuo-spatiales

Ces fonctions permettent de percevoir correctement les objets dans l’espace. Ces fonctions nous permettent, par exemple, de nous orienter correctement dans une ville ou dans un lieu.

Les gnosies

Il s'agit de la capacité à percevoir un objet grâce à nos différents sens (vision, ouïe, toucher), puis à le reconnaître.

On distingue les gnosies visuelles, gnosies auditives et gnosies tactiles. 

Le langage

Il existe deux grandes catégories :

- les capacités réceptives : la compréhension orale et écrite

- les capacités expressives : savoir parler et écrire

Dans le langage oral,

- les capacités réceptives réfèrent au décodage des mots ainsi qu’à la compréhension de phrases

- les capacités expressives réfèrent à la dénomination, l’articulation, la fluence verbale, l’intonation, ...

 

En langage écrit, on différencie les capacités de lecture des capacités d’écriture.

  • La lecture correspond à la capacité à décoder des mots grâce à deux voies distinctes (assemblage et adressage).​​

  • L’écriture correspond à la maîtrise de l’orthographe et des règles de grammaire. 

Les praxies

Il s’agit de la capacité à exécuter des mouvements simples ou des séquences de mouvements de façon volontaire. 

La vitesse de traitement

Il s'agit du rythme auquel les différentes opérations mentales sont appréhendées et exécutées.

La mémoire

Pour pouvoir mémoriser et se souvenir d'une information efficacement avec leur contexte de lieu et de temps il s'agit de : 

  • L'encoder : enregistrer l'information (grâce à certaines aides comme : les stratégies mnémotechniques, un bon niveau d’attention, une bonne méthodologie...).

  • La stocker : pour que l'information ne soit pas perdue et qu'elle passe en mémoire à long terme. 

  • La récupérer : pour s'en souvenir et exploiter correctement ce que l'on a appris

La mémoire de travail

C'est la mémoire dont nous nous servons pour retenir une information et la manipuler en même temps, dans le moment présent. Elle permet par exemple de retenir un numéro de téléphone le temps de pouvoir l’inscrire.